Prix Desjardins 2017 Internationale d'art miniature de Lévis
Vimy
Cette oeuvre a reçu le Premier prix pour un artiste canadien décerné  dans le cadre de la 9è Internationale d'art miniature, 18 juin - 3 septembre 2017, Galerie Louise-Carrier à Lévis, Québec

« L’homme se souleva, s’abattit, mais se souleva encore. Il était blessé sous sa cuirasse immonde, et tachait le sol, son oeil élargi contempla par terre tout le sang qu’il avait donné pour la guérison du monde. »

Henri Barbusse, Le Feu

Vimy 1917 - 2017

Le 9 avril 1917, les canadiens remportaient la victoire de la crête de Vimy. Le mémorial de marbre blanc sur la cote 145 rappelle les 11 285 canadiens morts ou disparus pendant la première guerre mondiale.

La drôle de guerre. 

Le paysage est redevenu vert, calme et paisible comme partout dans la campagne française. Vimy est aujourd’hui terre canadienne en sol français.

Vimy

L’oeuvre présentée à la 9è édition de l'Internationale d’art miniature de Lévis entre le 18 juin et le 3 septembre  2017, est une petite boite en Plexiglas transparent. Elle suggère une fragmentation du paysage de Vimy. Elle renferme de la terre qui symbolise nos racines, le pays qui nous a vu naître, quelques soient nos origines. Celle-ci représente aussi la boue, paysage unique et mortifère, synonyme de l’enlisement de quatre longues années du premier conflit mondial.

Cette terre, prisonnière dans l’espace cloisonné, semble prise au piège de l’infertilité

des tranchées. Au-dessus, des coquelicots rouges sang se dressent fragiles, délicats et éphémères, comme la vie sous le feu. Pourtant, bien ancrés sur des tiges de métal, ils résistent dans une floraison éternelle, ultime manifeste pour la paix.

Boîte en Plexiglas, terre, rubans, épingles. 2017.

@Anne-Yvonne Jouan reserved